Raymond Defaye a 22 ans en 1914.

Etudiant la médecine à Lyon, il est mobilisé le 2 août à Montauban, berceau de sa famille, et part pour la Marne. Très vite affecté à la conduite de convois militaires, il sera nommé médecin dans le 347ème régiment d’infanterie.

Photographe par passion, il réalise près de 500 clichés de la vie du front de 1914 à 1915. C’est grâce à son carnet écrit en parralèle que l’on peut commenter ces clichés.

Nous vous donnons ici, au fil des pages, l’aperçu d’un regard singulier.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.